Curieux marchés flottants des environs de Bangkok

Marche d'Amphawa

Les environs de Bangkok sont quadrillés de rivières, d’affluents, de canaux et autres bras fluviaux. La végétation y est luxuriante et les cultures prospères. (Les moustiques aussi.) Rien d’étonnant à ce que la zone soit rapidement devenue un foyer économique et de peuplement dynamique, dans le pays. Rien d’étonnant non plus au développement précoce de marchés flottants dans la région, au début du siècle dernier. Ces institutions facilitaient le transport des marchandises par voie fluviale, affranchissant les commerçants des difficultés liées au faible développement des infrastructures de transport terrestre.

Il y a quelques temps, j’évoquais ici un marché traditionnel bien sympathique à Chachoengsao. Cette fois-ci, en route pour Hua Hin, ce sont les marchés de la province de Samut Songkhram que nous avons écumé… une excellente invitation à la découverte et à la dégustation!

 

Quelques marchés de l’ouest de Bangkok – En Pratique:

  • Coordonnées GPS du marché flottant de Tha Kha**** (5h-11h): 13°28’18.8″N 99°59’43.2″E
  • Coordonnées GPS du marché flottant d’Amphawa***: 13°25’33.3″N 99°57’18.1″E
  • Coordonnées GPS du marché flottant de Damnoen Saduak** (6h-12h): 13°31’09.2″N 99°57’33.4″E
  • Coordonnées GPS du marché « ferroviaire » de Mae Klong***: 13°24’26.7″N 99°59’55.9″E

 

Le marché flottant de Tha Kha

Drôle de petit marché, au fin fond de la campagne! L’étape était imprévue. On a trouvé puis suivi les panneaux par hasard. Ils nous ont menés dans des chemins isolés, au cœur de petits canaux pittoresques et de luxuriantes plantations de bananes et de noix de coco. Heureusement, c’est Papa-Tout-Terrain qui conduisait, car les routes n’étaient pas bien larges!

Marche de Tha Kha

Des boutiques et des commerçants, nous n’avons pas vu grand-chose, car nous sommes arrivés après onze heures, horaire de fermeture du marché. Seules restaient quelques Mamies oisives qui comparaient leurs salades. Et une famille du coin qui rangeait ses noix de coco dans un pick-up.

Nous avons contemplé les barques traditionnelles qui restaient encore. A cinq heures du matin, elles devaient s’enfoncer dangereusement dans l’eau, chargées de légumes et de fruits fraîchement cueillis. Nous avons traversé les vieux ponts de bois qui enjambent le bras de rivière. Imaginé l’atmosphère matinale et grouillante des commères grisonnantes, en quête de bonnes affaires pour leur dîner. Admiré les façades des antiques maisons attenantes, remarquablement conservées.

Marche de Tha Kha

On n’a pas vraiment vu le marché, en fait. On a surtout reconstitué. Et on a aimé que qu’on avait imaginé. Nous repasserons par là, un jour, pour compléter nos impressions, pour nous imprégner un peu plus de cette ambiance locale, simple et bon enfant. Il y a une sensation d’inachevé, mais l’endroit nous a plu. Nous reviendrons.

 

Le marché flottant d’Amphawa

Le marché flottant d’Amphawa est beaucoup plus grand, moins intimiste, et moins authentique, aussi. Nous y entendons parler russe, chinois, français… Mais lorsque l’on s’éloigne un peu de l’entrée centrale et des ponts principaux, l’on retrouve des foules Thaïes en promenade. Des étudiants, des familles ou des amoureux en goguette. L’un boit une noix de coco. Un autre achète des jaunes d’œufs sucrés au jasmin. Il s’en régalera avec ses collègues ou s’en servira en guise d’offrande lors d’une cérémonie religieuse. Un peu plus loin, un couple choisit de petites figurines en pâte de haricot, pour gâter un enfant de sa connaissance.

Marche d'Amphawa

Ne manquez pas de vous essayer à ces nourritures délicieuses et variées! Laissez-vous aller aux odeurs et aux couleurs! Achetez au hasard quelques plats parce qu’ils sont beaux, parce qu’ils sont étonnants, ou parce qu’une grande foule se presse devant le stand (c’est souvent bon signe)! Ce sera sans doute l’occasion de surprises parfumées et sucrées. Au pire, vous connaîtrez quelques déceptions gustatives… Et au pire du pire, vous risquez quelques bouchées absolument infectes que vous pourrez un jour raconter à vos petits-enfants… Mais n’est-ce pas là tout le plaisir de se laisser entraîner à l’inconnu?

Marche d'Amphawa

 

Le marché « ferroviaire » de Mae Klong

Petit Deux qui suit attentivement l’avancée de mes articles vient de me hurler à l’oreille: « Ahhhhh, je connais ce train!!! » Et d’appeler son frère. Et tous deux, de s’extasier de concert sur la locomotive. Il faut dire que les enfants ont adoré ces lieux, dont ils chérissent aujourd’hui le souvenir!

Le marché de Mae Klong est installé à deux pas de la gare, dans la bourgade du même nom… et sur la voie ferrée! Le marché en tant que tel n’a rien de rare. On y trouve peu de plats préparés et quasiment pas de douceurs… Imaginez mon désespoir!… C’est un marché avec des choux, des patates douces, de la salade, quelques fruits et un peu de poisson que l’on sent de loin et qui a tendance à attirer les mouches. Super.

Marche de Maeklong

Rien d’exceptionnel? Si bien sûr! Sitôt un train pointe-t-il le bout de son essieu que les loquaces commerçantes se jettent sur leurs marchandises, leurs paravents, leurs éventaires. En quelques secondes, tout est replié, pour laisser passer le grand cheval de fer. A peine le dernier wagon a-t-il disparu que les commères ont replacé leurs cageots et leurs paniers, et repris leurs négociations enflammées avec le client du moment!

Marche de Maeklong

La scène vaut le détour. Il faut juste savoir à quoi s’attendre. Si l’on regarde côté marché, ma description est parfaitement exacte. Côté gare en revanche, c’est une cohue multicolore de centaines de touristes qui mitraillent, jouent des coudes et se pressent pour obtenir les meilleurs clichés du spectacle. Les malchanceux ou les imprévoyants, mal renseignés sur les horaires du train, ont parfois attendu une heure ou deux pour assister enfin à ces quelques secondes d’action. Pour une halte à Mae Klong, mieux vaut donc venir préparé!

 

A prendre et à laisser…

Certains marchés de Thaïlande, et pratiquement tous les marchés flottants sont devenus aujourd’hui des objets touristiques. Il faut les parcourir aux aurores pour y retrouver un soupçon d’authenticité, parmi les mamies qui choisissent leurs légumes. Car dès que l’on avance dans la journée, de nombreux stands ne proposent plus que des colifichets Made in China à destination de touristes peu regardants. C’est particulièrement le cas pour le marché de Damnoen Saduak, parce qu’on le retrouve bien trop systématiquement dans les boucles classiques de tour operators.

Bref, il y a à prendre et à laisser, mais ces lieux valent tout de même le détour. On y découvre les antiques barques de bois sombre, héritages d’une tradition commerçante centenaire. On y ressent le fourmillement des foules. Et si l’on s’écarte un peu des autoroutes touristiques, le badaud reste majoritairement Thaï: au cœur de cette affluence, la flânerie n’est pas désagréable. Elle représente même une occasion privilégiée de goûter aux douceurs et aux gourmandises du pays… car je l’ai déjà évoqué: l’on est fort gourmet, et même gourmand, en Thaïlande!

 

Partagez l'article... Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

4 pensées sur “Curieux marchés flottants des environs de Bangkok”

    1. C’est toujours un tel plaisir de découvrir des lieux nouveaux avec les enfants! Un rien les captive! Tout les passionne! Ils sont pleins d’enthousiasme! C’est vraiment une très bel âge pour les voyages en famille 🙂

  1. Ah pour une fois, je connais! Mais, comme tu l’évoques, en version assez touristique ce qui ne m’a pas laissé une impression indélébile!
    >Incroyable ce marché autour de la voie ferrée!

    1. Ah! Ça me fait plaisir que les lieux t’évoquent quelque chose 🙂
      C’est marrant comme en fonction du moment, on ne garde pas les mêmes impressions d’un même endroit… Apres avoir lu ce billet, « Papa-Tout-Terrain » m’a dit avoir gardé de bons souvenirs de Damnoen Saduak, mais une impression très mitigée d’Amphawa… Et pourtant on a visité ensemble 😉

Un petit commentaire me fait toujours plaisir...