«

»

Avr 19

Les enfants responsables de leurs valises – On a testé!

 

Pour la première fois, lors de notre tout récent tour de l’Isan, au nord-est de la Thaïlande, nous avons proposé aux enfants d’être en charge de leurs propres valises. Notre offre a remporté un franc succès. Malgré de petits soucis de mise en place, l’expérience a été concluante et a soutenu l’intérêt des garçons pendant toute la durée du séjour, tout en allégeant (un peu) la logistique pour les parents.

 

Premiers ennuis avec la liste des valises

Lors de notre dernière excursion, nous avions préparé les bagages un jour avant le départ, ce qui avait causé une énorme frustration pour les enfants. Une fois les valises prêtes, pourquoi ne pouvait-on pas enfin partir? Et pire encore, pourquoi fallait-il retourner une journée à l’école? Bref, cette fois-ci, nous avons opté pour un paquetage de dernière minute, qui a mieux répondu à la perception temporelle de nos petits-grands.

Liste des Valises Enfant

J’avais préparé le terrain à l’avance: une liste détaillée du contenu des valises en lettres et en dessin, à l’attention des enfants. Le nombre des tenues n’était pas spécifié, histoire de proposer une réflexion commune. J’ai revu, comme une formalité, l’ensemble des documents avec les enfants. A la fin de mon exposé, je n’ai lu que l’incompréhension dans leurs yeux… On a donc repris plus lentement… et surtout, il allait falloir adapter la méthode! Les principaux points de blocage:

  • Les enfants n’ont pas compris la vision matricielle proposée. Ils ont eu beaucoup de difficultés à se repérer dans le tableau et n’ont pas compris l’organisation en colonnes et en lignes. Présentation à clarifier mais conserver. Il me semble que cette compétence est à leur portée et leur sera utile.
  • J’avais prévu seize types d’accessoires par valise. C’est beaucoup trop. C’est très long à préparer et cela nuit d’autant à la lisibilité de la liste. Petit-Un (quatre ans et demi) a eu la concentration de préparer une petite dizaine d’éléments et Petit-Deux (trois ans) a laissé tomber après cinq. Sur des valises « week-end », je pense pouvoir laisser l’intégralité de la préparation aux enfants, mais pour des séjours longs, je leur proposerai pour l’instant une répartition des tâches.
  • La réflexion sur le nombre de tenues à prévoir en fonction de la durée du voyage n’a pas du tout intéressé les garçons. La fait qu’un seul accessoire de chaque type ne soit dessiné, a encore rajouté à la confusion. Combien de slips pour neuf jours de voyage? « Un. » « Aujourd’hui tu as besoin de combien de slips? » « Un. » « Et demain? » « Un. » Alors pendant deux jours tu as besoin de combien de slips? » « Un. » « Mais voyons, aujourd’hui un, demain un, ça fait deux… » « Mais t’as dessine qu’un seul slip… »J’ai finalement rempli les cases toute seule… et les enfants ont été incapables de me relire… je ne dessine pas les chiffres comme à l’école américaine qu’ils fréquentent. Bref, la prochaine fois je pré-imprimer ces champs!

Ca commençait plutôt mal. J’ai donc repris les listes des garçons et leur ai indiqué pas à pas la marche à suivre. « Nous avons besoin de neuf tee-shirts… allez chercher neuf tee-shirts!… »

 

Préparation du contenu des bagages

Les garçons ont donc choisi leurs neuf tee-shirts, avec un plaisir évident. Puis les shorts. Puis les chemises. Puis les slips. Puis les chaussettes. Apres Petit-Deux a lâché prise. Puis le pull, le pantalon, les pyjamas, le doudou, et la Grand-Un a également abandonné, mais le principal y était!

Ensemble, nous avons coché la liste au fil de l’eau, en fonction des éléments préparés. Grand-Un a écrit un premier « OK », puis s’est rabattu sur de grand « X », moins contraignants. Petit-Deux a écrit certains « O » du « OK », car c’est une lettre qu’il affectionne particulièrement. Je trouve plaisant d’intégrer leur apprentissage de l’écriture dans des situations de la vie réelle.

Exercice d'ecriture

Les garçons ont choisi ensemble certains vêtements pour s’accorder et s’habiller pareil. Ils ont choisi des habits offerts par leurs grands-parents, des habits un peu trop petits qui leurs rappelaient de bons moments, et des habits qu’ils aimaient tout simplement. Alors bien sûr, quand le tee-shirt arrivait à la valise, je devais souvent un peu le replier… Alors bien sûr quand Grand-Un a fièrement décompté ses dix-sept tee-shirts, on a dû un peu négocier pour en laisser certains… Alors bien sûr, quand Petit-Deux a choisi des chaussettes taille six mois –que j’avais eu la flemme de ranger dans les cartons « bébé »- j’ai été obligée de réexpliquer un peu, tests à l’appui, le principe et les notions de taille…

Ca y est, les enfants ont fini leurs valises!

On a tout rangé dans de petites valises qui nous servent habituellement de bagages à main en avion. Elles roulent et gardent une taille adaptée aux enfants. Tout de suite, ça a été le coup de foudre. Les valises ont été promenées aux quatre coins de la maison, ont servi d’accessoires, grandeur nature, pour jouer à l’aéroport et à l’enregistrement des bagages. A mon insu, Petit-Deux a rajouté un collier de perles multicolores ainsi que son short pour le lendemain, en boule, et que j’ai cherché plusieurs jours.

 

Les enfants responsables de leurs valises pendant le séjour

Pendant un peu plus d’une semaine, les garçons ont assume avec grand sérieux la responsabilité qui leur était confiée. Ils ont toujours tiré leurs valises d’un lieu à l’autre, ont chaque soir sorti leurs pyjamas et choisi leurs tenues tous les matins. Ils connaissaient bien le contenu de leurs bagages et s’en sont très bien tirés. J’ai pensé un peu tard à initier un « sac de linge sale » et à en expliquer l’usage. A ne pas oublier pour la prochaine fois: ça aide conserver une bonne tenue des bagages. Globalement pour moi, la logistique des vacances a été clairement allégée.

Les Valises sont pretes!

En pendant de cette autonomie nouvelle, nous nous sommes employés à respecter ou du moins accepter les goûts et choix des garçons, qui ont parfois opté pour des habits bien mal assortis ou peu adaptés, mais auxquels ils tenaient…

Au jour 6 par exemple, Petit-Un a avisé le pull rangé au fond de la valise, au cas où. Il faisait 38 degrés dehors ce jour-là, et la température est par la suite montée à 42. « J’ai froid, a-t-il déclaré, je veux mettre un pull aujourd’hui« . Et Petit-Deux de s’écrier que lui aussi voulait un pull. Nous avons expliqué que nous trouvions qu’il faisait tout de même plutôt chaud, avons montré le soleil, lu ensemble le thermomètre de la voiture qui indiquait un chiffre élevé, mais rien ne les en a fait démordre. Ils sont partis avec leurs pulls. De dix minutes en dix minutes, nous tâtions le terrain pour vérifier si le pull était toujours indispensable. Petit-Deux n’a pas tenu longtemps. Petit-Un a été plus coriace, puis s’est résolu, en fin de matinée, à quitter sa pelisse avec regret: « mais je l’aime, mon pull, parce qu’il est très beau ». Une fois rassuré sur la beauté du polo qui était sous le pull, il n’a pas semblé fâche de retrouver un peu de relative fraicheur. Bref, s’habiller en adéquation avec son environnement, ça s’apprend aussi et ça se teste, en incluant quelques ratés!

Les Tresors Rapportes par Petit-Deux

En bonus, les garçons ont adoré pouvoir rassembler leurs souvenirs en un espace qui leur était propre. Petits cadeaux, savons d’hôtel, billets des musées… ils ont tout conservé et ont eu grand plaisir à retrouver leurs trésors, une fois de retour à la maison!

 

En conclusion

Une expérience, des responsabilités et un apprentissage tout neuf qui ont ravi les enfants et que les parents ont apprécié. Cela a demandé de notre part un encadrement différemment réparti, mais finalement pas plus contraignant qu’autrement. Et puis surtout, on garde au fond des yeux le sourire fier de nos petits-grands, à chaque fois qu’ils nous disaient: « Attends, c’est MOI qui prend MA valise »…

La prochaine fois, c’est dit, on remet ça, mais il va falloir que je retravaille mes listes et ma méthodologie!

 

 

Retour en Haut de Page

Partagez l'article... Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

(2 commentaires)

  1. bonne-valise.fr

    Bravo une initiative positive
    Ravi que les garçons aient aimé et ont joué le jeu ça prouve que une attitude positive et se sentent sûrs d’eux

    1. Maman-Tout-Terrain

      Merci 🙂 Les garçons ont eux-mêmes demandé à poursuivre l’expérience dans les séjours qui ont suivi… il est très agréable (et reposant) de les sentir de plus en plus autonomes sur ces aspects!

Un petit commentaire me fait toujours plaisir...