Carte Postale – La Grotte de Khao Luang

Grotte de Khao Luang - Phetchaburi

Chers tous,

Première étape de notre virée sur la côte ouest de Thaïlande: Phetchaburi.

Nous avons un peu hésité à partir, avec trois gastro en activité et une grossesse au neuvième mois. Mais un Tout-Terrain ne recule jamais devant l’aventure! Et nous avions besoin de temps pour nous retrouver en famille.

Phetchaburi, donc, et une époustouflante découverte: celle de la grotte de Khao Luang.

Autour de la grotte vivent des hordes de singes. Tant et tant qu’il faut en protéger les voitures: dès notre arrivée, le garde du parking a placé un énorme crocodile en peluche sur notre véhicule, pour effrayer et éloigner les importuns! Tant et tant qu’il faut en protéger les bâtiments dont les portes et les fenêtres sont doublées et grillagées.

On dépasse les singes. On s’enfonce dans un trou béant qui nous conduit tout droit dans les entrailles de la terre. Il fait chaud et humide. Au fur et à mesure qu’on descend, il fait un peu moins chaud mais encore plus humide. Petit-Deux se rappelle la grotte de « La Chasse à l’Ours« . Il n’est pas rassuré.

On atteint le fond.

Nous découvrons une salle somptueuse aux immenses voutes naturelles. En son centre, un puits de lumière. Par cette ouverture, le soleil se déverse sur les centaines de bouddhas disposés aux milles coins de la grotte. Parmi les stalactites, les rayons se reflètent et se disloquent sur les déités dorées. L’atmosphère est magique, entre ombre et lumière, entre atmosphère recueillie et fourmillement des fidèles.

Grotte de Khao Luang - Phetchaburi

Les enfants demandent à faire brûler quelques bâtons d’encens que nous achetons à une nonne. Nous recevons un package: encens, cierge, fleurs et des bouts de papiers. Je ne suis pas très au fait des usages bouddhistes. Par erreur, je jette le papier, qui contenait de la feuille d’or dont recouvrir le bouddha principal de la grotte, afin qu’il réalise nos souhaits. Heureusement, la nonne nous rattrape le coup, récupère les feuilles, et guide très gentiment les enfants dans la fin de la procédure.

Khao Luang était la grotte préférée de Rama IV, roi de Thaïlande au milieu du dix-neuvième siècle. Il aimait à y venir méditer. L’environnement prête effectivement au recueillement et à la spiritualité. On sent l’omniprésence de la nature, apaisante. Les buissons jaillissent par le trou dans la voute naturelle. Le soleil éclabousse de lumière les replis cachés des roches. Les profondes salles résonnent de mille échos.

Nous remontons à la surface, transportés par cette sérénité de l’ombre. Petit-Deux en profite pour casser le mood et faire une grosse colère. J’aurais paraît-il bu de l’eau qui lui appartenait. Heureusement, tout le monde se réconcilie vite en nourrissant des singes. Allez, en voiture, ce n’est que le début de l’aventure!

Des bises de nous tous,

Les « Tout-Terrain »

 

Retour en Haut de Page

Partagez l'article... Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

3 réflexions sur « Carte Postale – La Grotte de Khao Luang »

    1. De l’énergie, il m’en faut certes un peu au huitième mois et demi de grossesse… Mais sinon, ce n’est pas si difficile que ça: nous avons beaucoup de plaisir de découvrir avec les enfants, mais on ne change pas tellement notre organisation pour eux. Ca simplifie la logistique et les découvertes communes sont tout aussi belles 🙂

Un petit commentaire me fait toujours plaisir...