Loy Krathong en Thaïlande (et nos loupés de Loy Krathong)

Loy Kratong - Credit John Shedrick -2

Ce soir, à la lumière de la pleine lune, la Thaïlande célébrera Loy Krathong. De toutes les festivités traditionnelles, c’est l’une des fêtes que je trouve les plus belles, ici. Un hymne à l’eau, à la lumière. L’occasion de se retrouver en famille pour communier autour de la nature. Pour célébrer le renouveau et le passage des saisons. Une cérémonie qui renvoie la Thaïlande et les Thaïs à leurs propres racines, celles d’une région rizicole, où la vie, justement, a toujours dépendu de cette eau, si précieuse.

Crédit: John Shedrick

Aux sources de Loy Krathong

Loy Krathong marque un point d’orgue à la saison humide en Thaïlande. A l’origine, cette fête est, entre autres, l’occasion de célébrer la fin de la récolte du riz. De remercier la nature, et surtout les esprits de l’eau.

Malgré tout, cette année, avec la poursuite du deuil officiel du Roi Bhumibol, il a été demandé de procéder à des festivités discrètes et proportionnellement modestes.

Loy Krathong trouve ses origines au nord de la Thaïlande, dans la région de Sukhothai. Là-bas, les célébrations sont de très grande ampleur, et durent cinq jours. Elles s’accompagnent de l’envol de lanternes à air chaud, dont j’ai vu des images magnifiques. Mais nous n’avons malheureusement jamais pu les voir de nos propres yeux.

On m’a dit aussi que c’était l’occasion de demander pardon à l’esprit de l’eau, que l’on a polluée, au cours des travaux agricoles. C’est particulièrement d’actualité aujourd’hui. Peut-être trop d’ailleurs pour faire réellement partie du volet traditionnel de la cérémonie? Je ne sais…

Crédit: John Shedrick

Les célébrations ont lieu au moment de la pleine lune du douzième mois du calendrier traditionnel thaï. Mais la pleine lune des astronomes n’est pas nécessairement celle des astrologues. Ces derniers établissent la date des festivités indépendamment, quelques mois avant l’événement, en fonction de savants calculs cosmiques et religieux… Cette année par exemple, Loy Krathong tombera donc un jour plus tôt que la pleine lune de nos calendriers standards.

 

Fabriquer son Krathong

Loy veut dire flotter en thaï. Et Krathong, c’est un contenant alimentaire en feuille de bananier. Par extension, une petite embarcation que l’on envoie sur un cours d’eau, lors de la fête, en guise d’hommage a la nature.

Crédit: John Shedrick

On fait souvent son Krathong soi-même. Il faut un tronçon de bananier. (C’est lui qui va flotter.) Puis des feuilles, des fleurs, de l’encens et une bougie. Ca s’achète partout, sur le bord dans routes, dans les jours qui précèdent Loy Krathong. Les feuilles bananier sont ensuite pliées élégamment en des motifs géométriques, puis agrafées pour dissimuler le tronc et former un bel ornement. Le tout est enfin décoré des autres éléments. Quand on regarde un Thaï faire ça, ça a l’air beau et facile. Mais ça m’a donné un mal de chien quand je m’y suis essayée. Et le résultat était tout bancal.

Pour les gens pressés, on peut aussi acheter des Krathong tout faits. Mais nous n’avons jamais eu besoin de le faire, car les enfants font toujours le leur à l’école, qu’ils rapportent le soir à la maison.

 

Déroulement et festivités de Loy Krathong

Ce soir donc, après le travail, de nombreux Thaïs se rendront d’abord au temple, pour procéder à des rites bouddhistes de purification par l’eau. Pour laver et purifier leur âme, à l’heure où la nature aussi se renouvelle, avec l’arrivée de la saison sèche, suivant les mêmes principes qu’à l’occasion des fêtes de Songkran. Puis, ils chercheront un point d’eau pour le traditionnel envoi du Krathong, qu’ils ne manqueraient pour rien au monde.

L’envoi du Krathong se fait généralement en famille, dans une belle atmosphère recueillie. Avant de poser sa petite embarcation dans un fleuve ou sur un plan d’eau, on se recueille et l’on prie. Certains déposent leurs ongles ou leurs cheveux coupés sur le Krathong, en signe de renouveau. La plupart y ajoutent également un billet, pour apaiser les esprits de l’eau. Puis on allume la bougie, l’encens, et l’on regarde la petite embarcation s’éloigner doucement.

Crédit: John Shedrick

Cette cérémonie revêt une grande importance symbolique, pour tous nos amis Thaïs. Il me semble que ce jour-là, tout le monde fait vraiment en sorte de pouvoir lancer son Krathong, et sans délai. Hélas, il y a deux ans, ma collègue Quality Manager subissait justement à cette date un audit capital, qui s’est poursuivi tard dans la nuit. A chaque problème, sa solution. Le lendemain, elle est arrivée au bureau la mine réjouie (l’audit s’était bien passé), en nous montrant les photos de son Krathong, voguant dans sa baignoire!

 

Saison 1 – Un premier Loy Krathong manqué

Sans que cela ne retire rien à la beauté des cérémoniaux de Loy Krathong, mon expérience personnelle est un peu plus mitigée.

La première année, la nounou m’a appelée au travail en urgence, en me disant de venir récupérer les enfants pour qu’elle puisse aller au temple. Elle m’a balancé deux mômes surexcités dans les bras et est partie en courant, non sans m’avoir fait jurer de sortir voir les festivités. Après le bain et le diner, j’ai mis un orteil dehors pour réaliser que la rue était devenue un immense embouteillage inextricable. C’était la première année. Je ne savais même pas trop ce que c’était cette fête, alors j’ai vite passé l’éponge.

Le lendemain, sur le chemin du bureau, j’ai tout de même réalisé que nous avions dû louper quelque chose en voyant le lac tout proche, complètement recouvert de petites embarcations vertes. Un nombre de personnes incroyable avait dû y venir faire flotter leurs Krathongs! J’ai d’ailleurs lu qu’au lendemain de la cérémonie, énormément de cours d’eaux se retrouvaient bouchés par les Krathong, imposant de très nombreuses interventions des services municipaux d’entretien.

 

Saison 2 et 3 – Le déchirement de l’envoi du Krathong

Pour notre deuxième Loy Krathong, je connaissais le topo. Les embouteillages, les enfants excités, et tout. Du coup on a remis au lendemain l’envoi du Krathong que Petit-Un avait fièrement rapporté de l’école. Il a été d’accord. Bon, en vrai, après on l’a un peu oublié dans la voiture, alors on l’a fait flotter sur un lac seulement trois jours plus tard, quand on s’en est souvenus. Sous l’œil très étonné de gens du coin qui étaient là pour laver leurs camions. A priori, ça ne se fait pas du tout de faire flotter ses Krathongs en retard.

(Et sinon oui, ici on lave son camion en le trempant dans un lac).

Petit-Un était tout content de mettre son Krathong à l’eau. Enfin. Et puis il a vu qu’il s’éloignait. Dangereusement. Il a demandé qu’on le lui rattrape pour le rapporter à la maison. Mais il était bien trop loin. Alors il s’est mis à pleurer et ça m’a brisé le cœur. J’ai réfléchi à lui récupérer à la nage mais l’eau était bien sale et je n’avais que mes habits civils. Et Papa-Tout-Terrain m’a fait les gros yeux, en plus, parce qu’il a tout de suite compris l’idée qui me traversait la tête.

On a réexpliqué à Petit-Un l’offrande à la nature, l’esprit de l’eau… Brodé sur le fait que son Krathong serait éternel. Dans son souvenir… Qu’il était très beau et qu’on en avait de très belles photos. Il est pourtant resté inconsolable et en a parlé encore et encore pendant plusieurs mois. (Je suis encore triste à chaque fois que j’y pense.)

Du coup, l’année d’après, on n’a pas envoyé nos Krathongs. On les a gardés sur la table du salon jusqu’à ce qu’ils deviennent tout vieux, et on a regardé flotter ceux des autres.

 

Saison 4 – Un Loy Krathong plutôt mouvementé

L’année dernière enfin, la résidence a décidé de faire un lâcher de Krathong commun, avec les enfants du coin. Je me suis retrouvée au bord du lac à la nuit tombée, avec deux garçons surexcités, Miss-Trois en porte-bébé, une lampe de poche et deux Krathongs. Miss-Trois avait deux mois mais je suis ce genre de mère téméraire qui veut absolument faire participer toute la famille.

On a retrouvé une trentaine d’enfants, tous aussi excités que les miens, mais en pyjama. Petit-Deux, malgré ses trois ans, avait catégoriquement refusé que les copains le voient en habit de nuit. C’aurait été perdre la face. Et naturellement, ça avait fait tâche d’huile sur Petit-Un.

Au bout de deux minutes, j’avais perdu Petit-Un. J’ai crié partout et commencé à flipper à cause du lac: il était introuvable. Quelqu’un me l’a finalement retrouvé. Il était en train de se battre dans l’herbe avec Anchois. (Anchois, c’est François, mais personne n’arrive à prononcer son prénom).Du coup, Anchois a perdu sa lampe de poche. On ne l’a jamais retrouvée.

« Allez, on se concentre sur l’objectif, qu’on en finisse et vite. »

C’est là qu’on a découvert qu’il y avait des roseaux et des marécages au bord du lac. Impossible de laisser les enfants s’avancer. A la suite de quelques Mamans pressées, j’ai suspendu Petit-Deux et son Krathong au bord de l’eau et on a propulsé la chose. Immédiatement, il s’est alors mis à hurler comme un fou furieux qu’il n’avait pas déposé son Krathong lui-même, qu’il ne voulait surtout pas être aidé, que maintenant il fallait que j’aille lui rechercher et qu’on recommence. Il a tellement crié que la gentille instit’ de Petit-Un lui a donné son propre Krathong. J’en ai encore honte.

Cette année, c’est dit, nous enverrons nos Krathongs dans la baignoire.

 

 

Partagez l'article... Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

10 réflexions sur « Loy Krathong en Thaïlande (et nos loupés de Loy Krathong) »

  1. Aahahhahah, la baignoire, ça a l’air plus reposant en effet !
    Qu’est ce que c’est dépaysant en tout cas, ça donne tellement envie d’aller là bas… (se note de commencer un lobbying intensif auprès de Papa pas BCBG dès maintenant….)

    1. Ben finalement… Papa-Tout-Terrain qui n’avait pas encore lu mon article a propose une sortie au lac… et moi, je me suis lachement mise a l’ecart en le laissant galerer tout seul… je crois que la prochaine fois, il optera pour la baignoire 😀
      Bon courage pour le lobbying… Hesite pas a me demander si t’as besoin d’arguments 😉 … en toute objectivite, la Thailande est un pays facile et agreable, pour voyager « loin » en famille.

  2. Ca m’a l’air d’être une merveilleuse cérémonie, et j’ai beaucoup rit face à vos déboires et à l’idée de vous voir faire voguer vos khratongs dans la baignoire. Notez que c’est sûrement le plus pratique : pas d’embouteillages, pas de lac boueux, pas de camion dedans, et en éteignant la lumière ça doit même pouvoir faire illusion 😉

    1. Vous allez rire… Papa-Tout-Terrain etant rentre du travail, il a propose aux enfants d’aller faire voguer leurs Krathongs sur le lac boueux! (Oui, le meme que l’annee derniere… il n’avait pas encore lu mon billet!). Ce qui devait arriver arriva… c’etait boueux, et avec en plus un vent a decorner les boeufs! On a eu les pire peines a allumer l’encens, et on a du laisser tomber pour les bougies. Papa-Tout-Terrain s’est finalement devoue pour la mise a l’eau avec les garcons, pendant que Miss-Trois et moi nous promenions paisiblement au clair de lune. C’etait mon meilleur Loy Krathong, je crois 🙂

  3. Ça a l’air d’être une très belle cérémonie avec une très belle symbolique …
    Même si ça a l’air épique pour Petit-Deux … je crois que comme toi, ça me briserait le coeur de voir mon petit si triste.

    1. C’est tout a faire ca… Ca m’a vraiment brise le coeur et ca continue de me rendre terriblement triste a chaque fois que j’y pense!
      (Lui n’est pas traumatise… je lui en ai reparle et il a completement oublie 😀 )

    1. Oui, c’est une tres belle ceremonie. D’ailleurs, j’ai emprunte les photos de quelqu’un d’autre pour rendre justice a Loy Kratong, parce qu’a force de courir apres mes enfants, toutes mes photos sont floues 😀

Un petit commentaire me fait toujours plaisir...