Repas insolite à la Pu Nim Farm – Chanthaburi

La Pu Nim Farm en Pratique:

  • Coordonnées GPS de l’embarcadère: 12°26’21.3″N 102°13’06.9″E
  • Coordonnées GPS du restaurant: 12°26’09.9″N 102°12’45.2″E
  • Coût du repas: 100 à 200 THB le plat
  • Ouverture: midi, après-midi et début de soirée.
  • D’après des commentaires glanés sur Internet, évitez d’arriver tard pour le service du soir, car le restaurant ferme tôt, peu après le coucher du soleil. Par ailleurs, il semble que le week-end et les jours fériés, le restaurant soit bondé à l’heure du repas de midi, ce qui peut rendre l’expérience moins agréable.

 

Un restaurant très local

A deux pas du parc naturel de Namtok Phlio, la Pu Nim Farm est un petit restaurant très couru des locaux, qui s’y précipitent pour en déguster les spécialités de crabe.

Mangroves de la riviere Welu

Atteindre le restaurant est déjà toute une expédition en soi, a fortiori pour qui ne lit pas le Thaï. Munis d’un GPS, d’un chaleureux avis d’internaute et d’un nom plein de promesses, nous traversons quelques villages de campagne, avant d’être conduits en direction d’une route étroite et fort peu entretenue. Nous débouchons finalement sur une grande étendue d’eau. La route s’arrête net, d’ailleurs, sur une sorte de terrain vague où un très très vieil homme au torse cuivré et fripé s’active avec toute la vitesse de son âge avancé, pour nous aider à garer notre véhicule. Un peu désorientés, on s’équipe de ketchup (rapport aux enfants qui mangeront du riz au ketchup s’ils n’aiment pas le crabe) et on abandonne la voiture.

Pu Nim Farm - Carte Google Map
  Sources – Google Map

Quelques panneaux amateurs aux couleurs trop vives représentent des plats bien garnis et appétissants. Mais pas de restaurant en vue. Rien d’ailleurs, en dehors d’un vendeur de durians et d’un ponton peu académique, auquel est amarré un grand canot à moteur. Munis de la photo du restaurant sur l’IPhone, nous nous approchons du batelier et bredouillons dans notre meilleur thaï: « Pu Nim Farm? Pu Nim Farm? »… Oui, bon, je sais, ce n’est pas glorieux… D’un sourire avenant, l’homme nous fait signe de nous installer dans l’embarcation. Les enfants sautent de joie et ne se le font pas répéter deux fois!

En route pour la Pu Nim Farm

 

Au milieu des mangroves: la Pu Nim farm

Le bateau part aussitôt et commence à s’enfoncer dans un bras de l’estuaire de la rivière Welu. L’environnement est magnifique. Le plan d’eau est large, calme, et d’un bleu limpide. Il est bordée de mangroves aux couleurs profondes, et dont les puissantes racines dépassent, çà et là. Les mangroves poussent généralement dans une eau mi douce, mi salée. Avec les enfants, nous nous amusons à la gouter… C’est bien ça! Notre intuition était la bonne!

Nous dépassons des zones conchylicoles et piscicoles. Les activités du bord du fleuve semblent être régulièrement implantées, mais limitées à des périmètres familiaux. Aucun signe d’une industrie extensive en tout cas, ce qui confère à ce bras de rivière un caractère paisible et isolé.

Zone Conchilicole

Nous atteignons le restaurant, un gros édifice de bois, juché sur pilotis. Bien qu’il soit presque trois heures de l’après-midi, nous sommes étonnés d’y trouver encore de nombreuses groupes de gourmands, toujours attablées. C’est signe que la nourriture doit être bonne! L’établissement est très vaste. Nous choisissons une salle qui donne sur la rivière et les mangroves. La table de bois massif sur lequel on nous installe est énorme. Elle pourrait accueillir cinq familles comme la nôtre!

Pu Nim Farm

On mande pour nous LE serveur un peu anglophone, qui nous commente le menu à grand renfort de photos prises de son téléphone portable. Le restaurant est spécialisé dans le crabe, donc crabe ce sera! Du crabe à la vapeur, un curry de soft shell crab, et du soft shell crab frit, avec du riz pour ceux qui aiment. Le soft shell crab -crabe à carapace molle, donc- est en fait un crabe qui vient de muer, et que l’on peut du coup consommer entièrement, carapace comprise.

Plats de Crabe a la Pu Nim Farm

 

Un vrai délice

Tous les plats sont exquis. C’est la première fois que nous mangeons du soft shell crab (Pu Nim). Frit, l’extérieur est croustillant et l’intérieur savoureux de moelleux et de gouts marins. En curry, on sent une carapace, un peu plus fine que celle d’une crevette. Elle craque sous la dent mais ne dérange pas la dégustation. La sauce est divine. Même Petit-Un, pourtant très soupçonneux des nourritures inconnues, se régalera de riz sauce curry. Mieux encore, il demande à goûter au crabe vapeur, qu’il adorera! C’est une grande victoire pour lui que d’essayer deux saveurs et deux textures nouvelles en un seul repas!

Le repas tire sur sa fin. Et si nous allions explorer les lieux?… Petit-Deux, qui vient de se faire offrir une glace, nous fait comprendre qu’il ne quittera jamais la table avant d’avoir entièrement terminé son dessert. On ne rigole pas avec la nourriture! Papa-Tout-Terrain part avec Petit-Un. A l’arrière du restaurant, ils repèrent un grand bassin grouillant d’énormes poissons, qu’ils nourrissent de menu fretin. Ils dépassent ensuite les cuisines et réalisent que la Pu Nim Farm s’étend sur une très grande surface. Le lieu est en réalité un véritable petit village, sur pilotis. Des familles entières y vivent et y travaillent. Au détour d’un ponton, ils y découvriront même un gros cochon, absorbé dans une profonde sieste entre deux piles d’assiettes! C’est très amusant de se retrouver ainsi au cœur de ce quotidien lacustre et rural!

Mangroves de la riviere Welu

Il est temps de retourner à la voiture et poursuivre notre route. Nos estomacs sont bien remplis. Le soleil est un peu moins haut. Nous n’en trouvons les mangroves que plus belles, sur le chemin du retour!

 

Retour en Haut de Page